Une idée, un jour …

Comment est née cette profession ?

Une idée, un jour … Le métier d’aide-maternelle est né d’un constat réalisé par deux sages-femmes indépendantes, Evelyne Moreillon-Delachaux (directrice de la maison de naissance « La Grange Rouge ») et Sara Cuendet.

Leur expérience professionnelle, au contact de leurs clientes, leur a permis d’observer que les femmes enceintes ou en post-partum sont en recherche des bonnes pratiques et ont besoin d’être entourées et soutenues durant ces étapes cruciales de leur vie de femme.

« Les futures mères ont bien sûr besoin d’écoute, de soutien et d’aide … mais surtout de transmission du savoir-faire ».

Ces deux sages-femmes extra-hospitalières, diplômées en économie familiale rurale (Marcelines), se sont donc adressées à Agrilogie CEMEF (Centre d’Enseignements des Métiers de l’Economie Familiale) situé à Morges. Elles ont reçu l’autorisation de monter un projet pilote de formation en « Economie familiale et Maternité », en septembre 2015, aboutissant à l’obtention d’un diplôme de connaissance en économie familiale et maternité..

Apprendre en immersion est le fondement de cette formation, complète ou modulaire, qui attire par son aspect écologique, pratique, naturel et dynamique !
Au-delà des compétences acquises dans le soutien des familles (cf. rubrique « Prestations »), les participantes s’engagent pour le respect de l’environnement et pour une approche ludique du recyclage dans le quotidien.

Les aides-maternelles, appelées AIMA, privilégient une approche douce, empathique et respectueuse de la sphère maternelle et familiale. Elles accompagnent et soutiennent les mères et leurs familles, avant, pendant et après la naissance de leur enfant.

Cette formation et le métier d’aide-maternelle poursuivent leur développement. De nouvelles AIMA obtiennent leur diplôme chaque année.